Entretien

Entretien du shinai

Une pratique sans danger du Kendo requiert une maintenance régulière de l’armure et du shinai. La méconnaissance du kendoka peut entraîner des accidents qui sont heureusement très rare. Il est important de veiller à ne pas blesser son partenaire, par exemple par des éclats de bambou passant à travers la grille de son casque ou griffant son bras. Pour éviter ces accidents, il suffit souvent d’utiliser un shinai de qualité correcte et de l’inspecter régulièrement, même durant la pratique. Il s’agit de veiller aux fissures, aux éclats et échardes éventuelles des différentes lattes.

Tout d’abord, pour ceux qui ne veulent pas lire, une vidéo fait par vos professeurs sur la démarche:

Commencez par démonter l’arme:

Dénouez les nœuds du nakayui et de la tsuru, puis démontez le sakigawa (le capuchon de la pointe) ainsi que la tsukagawa, la poignée en cuir. Repérez l’ordre dans lequel les lattes étaient montées, quitte à les numéroter à l’intérieur.
shinai1 shinai2 shinai3 shinai4

Puis inspectez les lattes, d’abord du regard, pour déceler fissures et échardes, notamment sur les bords et l’intérieur. Vous pouvez aussi passer doucement le doigt ou un tissu le long du bois. Grattez à l’aide d’une lame (genre cutter) les échardes pour les enlevez, puis poncez à l’aide d’un papier de verre type 120-150 jusqu’à ce que le bois soit aussi lisse que les parties intactes.

shinai7 shinai8

A ce moment vous pouvez huiler l’intérieur des lattes, avec de l’huile de bambou disponible chez Nine Circles, ou de l’huile de lin ou de teck, puis remonter le shinai.
Commencez par ajuster les lattes entre elles à la base, à l’aide du petit carré de métal. Montez la tsukagawa, jusqu’à ce que le bout soit ajusté contre le bois du manche, puis le capuchon de plastique et la sakigawa à la pointe.

image-017 shinai4image-022shinai3

Faites les nœuds en suivant les schémas donnés. Veillez à ce que l’ensemble soit bien serré.

shiani_maint_i10 shiani_maint_i11 shiani_maint_i12 shiani_maint_i13

image-038 image-039

Voilà, votre shinai est à nouveau prêt à tomber comme la foudre!

Dernière astuce: il est judicieux, après chaque démontage/remontage, de faire pivoter les lattes d’une place. Cela permet d’éviter que toujours la même latte encaisse le pire des chocs, et de répartir l’usure sur l’ensemble du shinai et prolonger sa durée de vie.

N’hésitez pas à solliciter les « anciens » pour des conseils personnalisés!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s